Les missions de la Réserve

Il existe aujourd’hui en France 301 Réserves, de plusieurs types : les Réserves Naturelles Nationales (RNN), les Réserves Naturelles Régionales (RNR) et les Réserves Naturelles de Corse (RNC). Les objectifs de gestion et le fonctionnement de ces trois types de réserves sont similaires, seuls changent les autorités de création et de tutelle (l’Etat pour les RNN, la Région pour les RNR et la Collectivité territoriale de Corse pour les RNC). Ainsi, les Réserves sont regroupées au sein d’une association : Réserves Naturelles de France (visitez ici le site Internet de RNF).

Les missions des Réserves s’articulent autour de 3 thématiques : protéger, gérer et sensibiliser.

Depuis sa création, la gestion de la Réserve des gorges du Gardon est assurée conjointement par la commune de Sanilhac-Sagriès et le Conservatoire d’espaces naturels du Languedoc-Roussillon (la présentation de l'association est consultable ici).

Le site est actuellement doté de son second plan de gestion défini pour 5 ans (2010-2014). Ce document donne les lignes directrices sur lesquelles les gestionnaires s’appuient pour mettre en œuvre leurs missions (consultez le plan de gestion dans la rubrique « La documentation »).

Protéger

Pour protéger le patrimoine d’un site, il est en premier lieu nécessaire de bien le connaître. Ainsi, de nombreux inventaires et suivis faunistiques et floristiques sont mis en œuvre sur la Réserve :

  • Suivi ornithologique
  • Suivis entomologiques
  • Inventaire aranéologique
  • Suivis chiroptérologiques
  • Suivi biospéléologique
  • Suivis floristiques

Les rapports des différentes études menées sont ajoutés au fur et à mesure de leur réalisation dans la rubrique « La documentation ».

Pour assurer la protection du patrimoine naturel du site, le garde de la Réserve effectue régulièrement des tournées de police, au cours desquelles il est en capacité d’informer les personnes qu’il rencontre de la réglementation, et parfois de verbaliser lorsque c’est nécessaire.

Gérer

Pour la plus grande partie des 500 hectares classés en Réserve, il a été choisi de laisser les espaces naturels en libre évolution, de ne pas intervenir. Ponctuellement, des actions de gestion sont toutefois menées.

(i) Un travail de restauration de 17 hectares de pelouses sèches méditerranéennes est en cours depuis près de 10 ans. Trois zones sont régulièrement gyrobroyées et pâturées pour tendre à la restauration de pelouses sèches, habitats abritant de nombreuses espèces, souvent patrimoniales ou protégées. Par ailleurs, ces habitats sont en régression en région méditerranéenne du fait de l’abandon progressif des pratiques pastorales et des autres pratiques d’utilisation des espaces boisés (fabrication de charbon, de chaux, ...). Ainsi, la Réserve a une responsabilité forte dans le maintien de ces espaces que l’on appelle communément des « milieux ouverts ».

(ii) La grotte Saint-Vérédème est fermée, certaines périodes dans l’année, afin de préserver la tranquillité des chauves-souris pendant la période de reproduction / mise bas / élevage des jeunes, et d’hivernage. En effet, les chauves-souris sont très sensibles au dérangement par la lumière et par le bruit. Un dérangement répété en période d’hivernage peut menacer la survie de l’animal, celui-ci consommant anormalement de l’énergie lors de cette période prévue pour le repos permettant le passage de l’hiver. Un dérangement intervenant alors que des jeunes ne savent pas encore voler peut induire une fuite précipitée des adultes (accentuée par le caractère grégaire des chauves-souris), et une mortalité importante au sein des jeunes membres de la colonie. Enfin, un dérangement répété intervenant en période de reproduction peut conduire les animaux à déserter le site, et à être contraints d’en trouver un autre, alors qu’ils sont normalement fidèles à leur site de reproduction.

La grotte est ouverte : du 15/03 au 1/05, puis du 15/08 au 15/11. Elle est fermée : du 15/11 au 15/03, et du 1/05 au 15/08.

(iii) Pour préserver la tranquillité du couple d'Aigle de Bonelli cantonné sur la Réserve, un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (APPB) entre en vigueur chaque année du 15 janvier au 30 juin. Cet arrêté interdit toute pénétration dans une zone située en bordure de falaise, afin de limiter le dérangement du couple pendant la reproduction, la ponte, la couvaison et l'élevage des jeunes. Le périmètre de l'APPB est matérialisé par des panneaux, posés par les gestionnaires le 15 janvier, puis retirés le 30 juin.

Sensibiliser

La sensibilisation et l’information du grand public (touristes, habitants, usagers du site) ainsi que des scolaires, est une mission également importante pour les Réserves Naturelles.

Plusieurs actions sont menées en ce sens dans la Réserve des gorges du Gardon :

  • édition de supports de communication (livrets pédagogiques, plaquette d’information, expositions)
  • organisation d’un programme annuel de visites guidées thématiques ;
  • accueil de groupes d’étudiants ;
  • intervention auprès des scolaires de l’école de Sanilhac-Sagriès.
Partager/Enregistrer