Accueil

Bienvenu sur la page de la Réserve Naturelle Régionale des gorges du Gardon ! A travers les différentes rubriques auxquelles vous pouvez accéder via le menu sur la gauche de la page, découvrez le site, son exceptionnel patrimoine naturel, son riche patrimoine culturel, ainsi que les actions mises en œuvre sur le site. Vous pourrez également consulter le programme annuel des animations et télécharger de la documentation.

BONNE VISITE!

©Cristofani/Cœurs de Nature/SIPA

Actualités

Novembre 2017 - Survol de la commune par des hélicoptères

Afin d’entretenir et de moderniser les réseaux de distribution d’électricité, Enedis (nouveau nom d’ERDF) investit chaque année pour organiser la visite préventive d’un tiers environ du réseau électrique aérien 20000 volts.  Le programme complémentaire 2017 dans les départements du GARD et départements limitrophes concerne 2240 kilomètres de lignes, dont certains sont situés sur le territoire de Sanilhac-Sagriès. Ces survols, effectués à très basse altitude hors territoire de la Réserve Naturelle , ont pour objectif de détecter d'éveneutuelles défaillances à traiter. Ils auront lieu entre le 30 OCTOBRE et le 30 NOVEMBRE 2017.


Octobre 2017 - Parution de la deuxième lettre d'information de la Réserve Naturelle

Les gestionnaires de la Réserve Naturelle ont le plaisir de vous présenter la seconde lettre d'information de la RNR des gorges du Gardon !

Cliquez sur l'image :


Septembre 2017 - Sorties nature pour Culture du Coeur

L'association Culture du Coeur (www.culturesducoeur.org), reconnue d'intérêt général et dont l'antenne gardoise est basée à Nîmes, met en oeuvre plusieurs missions : le droit à la culture pour tous en favorisant la fréquentation des lieux culturels, espaces de loisirs et sportifs à des publics en situation de précarité et fragilité. Depuis un an, l'association a ajouté un volet nature a ses activités. Ainsi, un projet d'accueil sur 3 séances a permis à un groupe de 5 enfants et leurs éducateurs de découvrir la faune et la flore de la Réserve Naturelle.


Août 2017 - La stratégie de gestion des milieux ouverts de la Réserve objet d'un stage de Master

La mosaïque d’habitats liés à la série de végétation des chênaies méditerranéennes (à savoir les pelouses sèches, les garrigues basses, les garrigues hautes, et les forêts) est un des enjeux prioritaires de la RNR des gorges du Gardon. Les gestionnaires cherchent donc à  à préserver cette mosaïque. Cependant, la dynamique  actuelle de fermeture du milieu   (c'est-à-dire l'évolution naturelle des pelouses vers la forêt), engendre une régression des surfaces de milieux ouverts et par la même occasion une diminution de la diversité des espèces inféodées à ces milieux qui sont pour la plupart rares ou menacées. Face à cette situation, les gestionnaires ont fait le choix de travailler avec une étudiante de Master 2 dans le cadre d'un stage de fin d'étude. Cette dernière a effectué un diagnostic de la  RNR, visant l'établissement d'une stratégie de gestion durable et peu coûteuse de maintien des milieux ouverts. La phase de diagnostic a permis de mieux appréhender les enjeux écologiques et de définir  l’intérêt pastoral des secteurs étudiés. Cette caractérisation approfondie s'est basée sur une méthode récemment élaborée dans le cadre d'un projet européen. Suite à cet état des lieux, des mesures de gestion concrètes ont pu être préconisées, chiffrées et hiérarchisées.


Juillet 2017 - Mise en oeuvre du partenariat avec la DTPJJ 30

Le CEN L-R a établit il y a deux ans une convention avec la Direction Territoriale de Protection Judiciaire de la Jeunesse du Gard. Elle a pour objectif de permettre l'accueil, sur des sites du CEN L-R, de jeunes mineurs faisant l'objet d'une mesure judiciaire et dont l'éducation et la protection sont confiées à la DTPJJ par le juge.

En Juillet, 2 jeunes ont été accueillis à la Réserve dans le cadre de la mise en oeuvre d'une mesure de réparation et 8 autres ont bénéficié d'une visite du site à la découverte de la faune et de la flore.


Juin 2017 - Les militaires sensibilisés à la biodiversité des garrigues

Le garde-technicien de la Réserve Naturelle est allé à la rencontre des militaires du camps des garrigue, dont le périmètre est voisin de celui de la Réserve, afin de leur présenter du site et de discuter avec eux de la biodiversité du secteur : espèces patrimoniales ou espèces pouvant poser question aux militaires (araignées, insectes).


Mai 2017 - Arrachage de Jussie

Une petite tâche de Jussie, espèce exotique envahissante, avait été observée en avril au bord du Gardon dans la Réserve. Cette espèce, bien présente en amont et en aval de la Réserve Naturelle, ne s'y développe heureusement que rarement, l'assèchement du Gardon empêchant sans doute la survie de l'espèce.

Par précaution, le patch a toutefois été arraché pour éviter l'installation possible de l'espèce sur le site ou le déplacement de celle-ci en aval (un simple morceau de tige peut permettre à la plante de repartir par bouturage). Cette action a été menée en collaboration avec le Département du Gard.

Une visite de contrôle sera nécessaire prochainement pour s'assurer de l'efficacité de l'intervention et compléter éventuellement l'arrachage.

Tâche de Jussie avant intervention (à gauche) et après intervention (à droite)


Avril 2017 - Prospections à la recherche de Mannia triandra

Les bryophytes sont des végétaux anciens, assez discrets, faisant la transition évolutive entre les algues et les végétaux vasculaires. Ils occupent des habitats variés et se trouvent presque partout, sauf en milieu marin, littoral trop salé, désertique, de haute montagne ou glacé.

Mannia triandra est une espèce d'hépatique à thalle protégée à l'échelle nationale dont la répartition en France est très limitée. Des mentions de l'espèce ont été faites dans les gorges du Gardon. En 2017, les gestionnaires de la Réserve, guidés par des spécialistes, ont prospecté à la recherche de l'espèce, sans succès pour l'instant, sur le territoire de la Réserve au moins. Mannia triandra a en effet été observée cette année sur la commune de Poulx.


Mars 2017 - La première pour la nouveauté 2017 du programme d'animations : "Photos en garrigue, garrigue en photo"

Le 29 mars, 11 personnes ont participé à la première de l'animation "Photo en garrigue, garrigue en photo". Une initiation à la photographie, par Alain Surelle, photographe professionnel à la retraite et animateur du club photo de Sanilhac-Sagriès, couplée à une découverte du site et de la garrigue.

Iris nain  (à gauche) et Tétard de grenouille verte (à droite) © Alain Surelle


Février 2017 - Une enquête sur la Réserve auprès des habitants et des visiteurs !

De novembre 2016 à février 2017, 4 étudiants en Master II "Ingénierie en écologie et en gestion de la biodiversité" à l’université Montpellier II ont été missionnés par les co-gestionnaires de la Réserve pour rencontrer des habitants du village et des visiteurs dans le but de connaître, à travers un questionnaire, leur perception de la Réserve et recueillir leurs interrogations sur celle-ci. Peut-être les avez-vous rencontrés ? 95 personnes ont été interrogées. Une bonne connaissance du site et de sa richesse naturelle et culturelle est notée chez les habitants et usagers, avec une récurrence des espèces "emblématiques" dans les citations (Aigle de Bonelli, Castor d'Europe). Les personnes intérrogées indiquent être attachées au caractère naturel et sauvage du site. Le statut de Réserve Naturelle Régionale est malgré tout mal identifié parmi les autres outils existants (Natura  2000,  APPB…). De même, les gestionnaires de la Réserve ainsi que leurs missions sont peu connus. Appréciant s’y balader, les personnes interrogées souhaitent avant tout que soient préservés à l’avenir le cadre unique et sauvage du site, tout en y développant le tourisme local. Des attentes spécifiques ont été évoquées autour d'un développement de la communication sur les activités de la Réserve. Le rapport d'enquête complet est  en ligne dans la rubrique "La documentation"


Janvier 2017 - Bilan 2016 et perspectives 2017

Le 13 Janvier 2017 a eu lieu le Comité Consultatif de la Réserve Naturelle. Il s'agit d'une réunion annuelle à laquelle sont conviés l'ensemble des partenaires techniques et financiers. Cette année, les points suivants ont été abordés :

- bilan technique et financier 2016

- perspectives techniques et financières 2017

- perspectives administratives dans le cadre de la fusion des régions

Le compte rendu de cette réunion est diponible auprès des co-gestionnaires sur demande.


Janvier 2017 - BONNE ANNEE !

Novembre 2016 - La dernière animation de l'année est un évènement en salle, ne le manquez pas !


Octobre 2016 - Visite du Vice-Procureur du Tribunal de Grande Instance de Nîmes

Les gestionnaires de la Réserve Naturelle ont eu le plaisir d'accueillir, en octobre dernier, le Vice-Procureur du TGI de Nîmes en charge du contentieux pénal de l'environnement. La journée a débuté par une séance de travail en salle avant de se poursuivre par une sortie de terrain. Au cours de cette journée, le Vice Procureur a pu éclairer les gestionnaires de la Réserve sur la politique du parquet en matière d'environnement et de leur côté, les gestionnaires ont pu exprimer leurs attentes et leurs questionnements sur la mission de police menée sur le site.

Une journée très riche en enseignements pour toutes les parties, dont le résultat devrait permettre une mise en oeuvre plus fluide et efficace des actions de police de l'environnement sur la Réserve Naturelle.


Septembre 2016 - Participation de la Réserve Naturelle à la Journée de la Transition Citoyenne en Uzège

Le 24 septembre dernier, la Réserve Naturelle a participé à l’organisation de la Journée de la transition citoyenne en Uzège, une initiative inédite qui s’est tenue au foyer communal de Sanilhac sous l’impulsion de l’association CITRE et en partenariat avec la commune.

L’après-midi, des stands ont permis aux visiteurs de s’informer sur les différents aspects de la transition : habitat, énergie, agriculture, commerce équitable, protection de l’environnement… C’est évidemment sur ce dernier volet que la Réserve Naturelle était présente, en proposant également un jeu de piste pour découvrir les services rendus par la nature. Le soir, la projection du film « Ungersheim, village en transition » a précédé un débat animé portant sur les actions à mener localement. Une journée réussie porteuse d’espoir !

Plus d’information sur la journée sur le site de l'association CITRE : http://www.citre-asso.org/2016/09/29/transition-marche-luzege-pont-gard/


Août 2016 - Ouverture de la grotte Saint-Vérédème

Comme chaque année en août, les grilles de la grotte Saint-Vérédème seront ouvertes. Cette année, pour des raisons d'organisation interne, elles seront ouverte vendredi 12 août en soirée. Vous pourrez la traverser librement si vous êtes sur le PR de la Baume, et pourrez également découvrir son histoire passée et son rôle actuel majeur pour la biodiversité de la Réserve dans le cadre de l'animation que nous proposons en octobre (voir la rubrique Les animations).

Attention, la grotte sera refermée le 14 novembre 2016 au soir, et ce jusqu'au 15 mars 2015, pour préserver les chauves-souris qui seront alors en période d'hibernation, période pendant laquelle elles sont particulièrement sensibles au dérangement.


Juillet 2016 - Toilettage du Gardon... sous l'eau !

Pilotée par le comité gardois de la Fédération française d'étude et de sport sous marins, la Réserve Naturelle a participé à  l'opération "Toilettage du Gardon" qui a permis de récolter 220 kg de déchets, à la fois en bord de berges mais surtout et également sous l'eau, entre la Baume et le Pont du Gard. Comme pour Gardon Propre, il y avait une équipe spécifique de plongeurs sur le secteur de la Réserve Naturelle.

Une jolie vidéo réalisée par un des bénévoles est visible en ligne : https://www.youtube.com/watch?v=NyRdHFc9l_c


Juillet 2016 - Accueil d'une délégation libanaise de la Réserve de Biosphère du Jabal Moussa

Dans le cadre d'échange d'expériences entre les Réserves de Biosphère via le réseau MAB (Man and Biosphère), une délégation de la Réserve du Jabal Moussa, au Liban, a passé une semaine dans le sud de la France, à la découverte des Cévennes, de la Camargue, et des gorges du Gardon. La Réserve Naturelle des gorges du Gardon a proposé une visite de son territoire, en collaboration avec le Syndicat Mixte des gorges du Gardon, porteur de la Réserve de Biosphère des gorges du Gardon récemment inaugurée. Plus de détails ici : http://www.gorgesdugardon.fr/index.php/Accueil/accueil?idpage=36&idmetacontenu=678


Juin 2016 - Organisation d'animations inédites

Juin était riche en animations grand-public !

Deux évènements inédits ont eu lieu cette année.

Le premier a été une animation proposée en collaboration avec la miellerie Sanilhacoise « Les ruchers de l’Uzège », pour tout savoir sur les pollinisateurs (biologie et menaces) et la fabrication du miel.

Le second a été une balade accompagnée sur la Réserve, réalisée à deux voix, l'une étant celle de la conservatrice de la Réserve, l'autre étant celle de Sophie Joignant, conteuse professionnelle : entre le monde imaginaire des contes et le monde merveilleux de la nature, les participants se sont laissés guidés jusqu'au bord du Gardon.

Par ailleurs, Yves Maccagno, botaniste et auteur du livre "Les arbres remarquables du Gard", est venu, à l'occasion d'une conférence s'intégrant dans "Les Lectures gourmandes" dans le foyer communal, présenter quelques spécimens d'abres remarquables, véritables joyaux de notre patrimoine biologique. Yves Maccagno était déjà venu en 2014, mais après deux ans de prospections supplémentaires, il y avait des nouveautés ! Près de 40 personnes ont assisté à cette conférence en 2016.

 

 


Mai 2016 - Une espèce protégée supplémentaire sur la Réserve

Depuis 2 ans, deux bénévoles de la Société Française d'Orchidophilie se mobilisent pour parcourir aléatoirement le territoire de la Réserve à la recherche de nouvelles données d'orchidées. Cette année, au cours de ces prospections, mais également à l'occasion de visites sur le terrains des agents de la Réserve, deux nouvelles espèces d'orchidées ont été observées : Ophrys splendida, espèce protégée à l'échelle régionale et Ophrys virescens, qui n'est pas protégée mais relativement rare.


Avril 2016 - Encore un succès pour l'opération Gardon Propre

L'opération annuelle de nettoyage des berges du Gardon a rassemblé environ 85 participants le matin et 70 l'après-midi. Un résultat de :

- 2,080 tonnes de ferraille, béton et autres matériaux normalement destinés à la déchetterie;
- 250 kg de verre, emballages et bouteilles plastiques destinés aux bornes de tri.
- 160 kg d’ordures ménagères.
- 107 pneus dont 2 avec jantes.

L'équipe spécifique à la Réserve Naturelle, consituée de 22 vaillants volontaires, a procédé à pieds le matin en rive gauche au niveau de la Baume, avant de faire traverser l'ensemble des déchets ramassés sur l'autre rive, à l'aide d'un canoë, afin qu'il puisse être déposés dans les véhicules dont la descente n'est possible qu'en rive droite.

Un grand merci à tous les volontaires sans qui tout cela serait impossible !

  


Mars 2016 - Le garde technicien de la Réserve Naturelle installe son bureau à Sanilhac

Une présence plus régulière du CEN L-R à Sanilhac-Sagriès était souhaitée depuis longtemps afin d’assoir l’ancrage de l’association sur le territoire de la Réserve Naturelle, auprès des habitants et des partenaires techniques. En effet, le siège de l'association étant à Montpellier, les agents de la Réserve Naturelle faisaient les trajets régulièrement, ce qui n'est une solution ni confortable, ni durable !

Ainsi, l’installation du bureau de la technicienne de la Réserve l’été dernier les locaux de la Mairie s’est poursuivie, en mars 2016, avec l’installation du garde-technicien à ses côtés.


Février 2016 - La Réserve accueille un stagiaire pour travailler sur le lien entre la Réserve Naturelle et les acteurs du tourisme locaux

C'est dans le cadre de son BTS Tourisme que Aran Manatsakan a choisi d'effectuer un stage de 3 semaines à la Réserve Naturelle des gorges du Gardon. L'objectif de son travail a été d'établir un répertoire des acteurs du tourisme de l'Uzège puis d'élaborer un questionnaire et réaliser des entretiens avec certains de ces acteurs, pour identifier les rôles de chacuns sur le terrritoire et les possibiltés d'interaction avec la Réserve Naturelle. Impossible de mener à bien cette mission de manière exhaustive en si peu de temps. Les résultats sont toutefois intéressants et concrets, puisqu'une convention a été signée avec l'Office de tourime d'Uzès à l'issue de ce travail.


Janvier 2016 - BONNE ANNEE A TOUS !


Novembre 2015 - La Réserve Naturelle s'associe aux Lectures gourmandes

Le 25 novembre dernier, la Réserve Naturelle s'est associée aux Lectures Gourmandes, une initiative locale visant à réunir autour d'échanges sur des lectures personnelles ou sur l'histoire locale, tout en savourant un goûter. Les Lectures Gourmandes se déroulent traditionnellement le dernier mercredi de chaque mois, à la boulangerie Sanilhacoise. Mais cette fois-ci, l'évènement a eu lieu dans le foyer communal de Sanilhac. Après un goûter offert, c'est Guillaume Boccaccio, docteur en préhistoire, qui a présenté les richesses picturales de la grotte de la Baume Latrone et plus largement les traces de l'origine de l'art dans le Gard. Un large succès, puisque près de 120 personnes étaient présentes.

Pour plus d'informations sur la thématique :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Grotte_de_Baume-Latrone
- http://www.academia.edu/9303786/La_Baume_Latrone._Aux_racines_de_l_art_pr%C3%A9historique


Octobre 2015 - Convention de partenariat avec la Maison d'Arrêt de Nîmes, de la signature à l'action

Le 4 Juin 2015, le CEN L-R et la Maison d'Arrêt de Nîmes ont signé une convention de partenariat pour permettre l'organisation de chantier ou de sorties nature avec des détenus de l'établissement. C'est le 27 octobre que cette convention s'est vue appliquée pour la première fois, à travers la réalisation d'un chantier nature organisé par la Réserve Naturelle Régionale des gorges du Gardon. Six détenus, un officier, une surveillante et l'aumônier de la Maison d'Arrêt sont venus aider la conservatrice et le garde-technicien de la Réserve à débarrasser les parcelles communales en lisière de bois des déchets provenant essentiellement des parcelles agricoles mitoyennes. Dans la bonne humeur et avec une efficacité considérable, le groupe a patiemment démêlé des fils de fer de ceps de vigne arrachés et abandonnés en bord de bois, ainsi que ramassé des morceaux de plastique, des bidons et des pneus.
Le groupe se rendra de nouveau à la Réserve le 12 novembre pour une randonnée guidée à la découverte du site et de son patrimoine naturel et culturel, en récompense des efforts fournis dans le cadre du chantier.

La venue d'un nouveau groupe de est prévue en janvier 2016 pour un chantier d'arrachage de Canne de Provence en bord de berges.


Août 2015 - La Réserve accueille les participants du Congrés Internationnal de Conservation de la Biodiversité 2015

Du 2 au 6 Août 2015, Montpellier a accueilli le 27ème Congrés Internationnal de Conservation de la Biodiversité. Les acteurs de la conservation de la biodiversité du monde entier (organismes de recherche, associations ou tout simplement passionnés), se sont réunis pour discuter des grands enjeux et des méthodes émergentes de la conservation de la nature. Le congrés a été clôturé par une journée de sorties de terrain, pour laquelle la Réserve Naturelle des gorges du Gardon a été sollicitée afin d'accueillir des congréssistes. Vendredi 7 Août, 37 personnes ont alors fait le déplacement depuis Montpellier pour visiter la Réserve, guidés, en anglais, par le garde-technicien et la conservatrice.

 

 

 

 

 

 

 


Juillet 2015 - Une première réunion de travail pour le nouveau plan de gestion de la Réserve Naturelle

Le plan de gestion de la Réserve Naturelle (document décrivant les différents éléments du patrimoine et présentant le plan d'actions sur 5 ans) doit être actualisé pour la période 2016-2020. Pour cela, les co-gestionnaires travaillent en associant les partenaires de la Réserve. Cela se traduit par une première réunion qui aura lieu le 6 juillet.

La démarche devrait aboutir à la finalisation d'un nouveau plan de gestion d'ici la fin de l'année 2015.


Juillet 2015 -  La conférence annuelle de la Réserve

Comme chaque année au foyer communal, la Réserve Naturelle, en collaboration avec l'Association Spéléologique Nîmoise, a organisé une conférence gratuite et ouverte à tous. Cette année, Guillaume Boccaccio, docteur en préhistoire, a conté l'histoire de l'arrivé d' Homo sapiens dans les gorges du Gardon. Plus de 50 personnes sont venues participer à ce voyage passionnant de 25 000 ans... en 1h30 !

 

 

 

 

 

 


Mai 2015 - La Réserve Naturelle fait son cinéma

Le 29 Mai dernier, la Réserve Naturelle des gorges du Gardon a pour la première fois organisé une soirée cinéma, précédée d'un pot de l'amitié offert. Le film projeté était "Ô papillons" (réalisée par le CEN Aquitaine), un film pour petits et grands qui conduit à la découverte d'espèces de papillons ambassadeurs des zones humides d'Aquitaine et des acteurs dont les pratiques sont essentielles au maintien de ces espèces et de leurs habitats. Cette première a été un succès, puisque 30 personnes étaient présentes.


Avril 2015 - Les berges du Gardon classées en Réserve Naturelle ont bénéficiées de l'opération Gardon Propre le samedi 25 Avril

Le samedi 25 avril, les communes de Collias et de Vers se sont associées à la Fédération Française de Canoë-Kayak et au Syndicat de Traitement des déchets de l'Uzège pour organiser une journée de nettoyage des berges du Gardon, de l'Alzon et de la combe Beaumont. Cette journée est batisée : Gardon propre.

La Réserve Naturelle des gorges du Gardon a proposé qu'une équipe spéciale, encadrée par le personnel de la Réserve Naturelle, intervienne à pieds dans un secteur classé en Réserve Naturelle,

Sur l'ensemble des secteurs visés par l'opération, le nettoyage a rassemblé environ 70 participants, sur les communes de Sainte-Anastasie, Sanilhac-Sagriès, Collias, Vers Pont du Gard, Castillon du Gard et Remoulins.

Le matin, 5 groupes ont ramassés les déchets à pieds : De Collias à la Baume en rive gauche du Gardon, sur Collias en rive gauche, de l'entré des gorges jusque sous le camping du Barralet, sur Collias en rive droite, du pont sur le Gardon et en aval  jusqu'à la plagette, le long de la route de Cabrières (Combe Beaumont), et enfin sur les bords du Gardon en  aval du Pont Saint-Nicolas entre les lieux dits la Chaumière et Font-Verte.
L'après-midi, 2 groupes ont ramassés les déchets à pieds ou en canoé : le long de la route de Cabrières (Combe Beaumont) et sur les rives du Gardon de Collias à La Vigière (en amont de Remoulins)

Ce nettoyage était plus que nécesaire puisqu'il a permis de ramasser : 2,780 tonnes de ferraille, béton et autres matériaux normalement destinés à la déchetterie, 680 kg de verre, emballages et ordures ménagères destinés aux bornes de tri et environ 220 pneus....

Merci à tous les bénévoles sans qui un tel travail est impossible !

 

 

 

L'équipe de bénévoles du secteur classé en Réserve

 

 


Avril 2015 - La Réserve Naturelle passe à la Radio

Brigitte David, journaliste bénévole pour Radio Ecclesia, a réalisé un interview de Pauline Bernard, la conservatrice de la Réserve Naturelle. Cet interview, diffusé dans l'émission Parlons culture est diponible en podcast à l'adresse suivante : http://radioecclesia.com/podcast/parlons-culture/


Avril 2015 - Fermeture de la grotte de la Baume Saint-Vérédème

Comme chaque année, les grilles de la grotte Saint-Vérédème seront fermées à partir du 30 avril au soir. Les chauves-souris débutant leur période de gestation et de mise bas, la fermeture de la grotte leur assure toute la tranquilité nécessaire pour mener à bien cette période critique de leur cycle de vie.
Pour mieux comprendre ces animaux et l'importance du maintien d'une tranquilité de leur habitat pendant certaines périodes de leur cycle de vie, nous vous invitons à découvrir la plaquette de la Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM) "Les chauves-souris, des mammifères fascinants à protéger": http://www.sfepm.org/pdf/plaquettegp.pdf.


Février 2015 - Un gros coup de pouce à la nature...Merci à tous les bénévoles !

Entrée en vigueur en France en 1986, la convention de Ramsar sur les zones humides, signée le 2 février 1971, vise la conservation et la gestion rationnelle des zones humides et de leurs ressources, depuis la biodiversité jusqu’aux valeurs sociales et culturelles. En 2013, la France possédait 3 554 000 hectares de zones humides reconnues d’importance internationale. Pour fêter la signature de cette convention, chaque année depuis 2001, entre la fin janvier et la fin février, les organismes gouvernementaux, les organisations non gouvernementales et les groupes de citoyens proposent des événements autour de leurs zones humides pour les faire connaître et les protéger. Bien que le Gardon et ses berges ne soient pas reconnus d’importance internationale par la convention Ramsar, une action en leur faveur a tout de même eu sa place dans le programme 2015 des journées mondiales des zones humides, qui ont vocation à s’étendre au-delà des seules zones humides reconnues d’importance internationale.

Ainsi, sous l’impulsion de la Réserve Naturelle des gorges du Gardon et du Conseil Général du Gard, une équipe de 16 vaillants volontaires bénévoles a réalisé, samedi 31 janvier 2015, un nettoyage des bords du Gardon. L’action s’est déroulée sur le territoire de la Réserve Naturelle (commune de Sanilhac-Sagriès) et sur la propriété du Conseil Général de la Chaumière (commune de Saint-Anastasie).

Le travail a consisté majoritairement à ramasser des morceaux de plastiques agricoles, auxquels étaient mêlés d’autres déchets de crue plus classiques : bouteilles en verre, ballons, pneus, etc. Le groupe de bénévoles a été séparé en deux, pour qu’un groupe puisse procéder à pieds de chaque côté de la rivière. La journée a débuté à 10h pour se terminer à 17h, et à la mi-journée, tout le monde a pu profiter d’un pique-nique offert par les organisateurs.

Malgré les berges glissantes et le froid, l’énorme motivation de l’équipe de volontaires a permis de remplir pas moins de 43 sacs poubelles de 100L de déchets. Il reste encore du travail pour que l’intégralité des berges du Gardon retrouve un aspect naturel, mais le linéaire nettoyé lors de cette journée est propre et net ! Les organisateurs soulignent l’importance de l’implication des bénévoles dans ce type d’actions : sans eux, impossible d’en faire autant en si peu de temps. Un nouvel appel à bénévoles sera donc sans doute lancé au printemps pour poursuivre le travail entamé.


Janvier 2015 - Extension de la zone ouverte de la Grand Terre, la Fondation du patrimoine s'engage sur la Réserve

L’objectif de restauration de pelouses sèches méditerranéenne, habitat communautaire d’intérêt prioritaire, a été inscrit dans les deux plans de gestion successifs de la Réserve, et a permis d’entretenir, par gyrobroyage et pâturage, un total de 23 hectares.

Afin d’avoir une idée de l’effet de cette gestion sur la biodiversité, des suivis sont effectués sur la flore, les papillons de jour, les orthoptères, les araignées et les oiseaux. Ces suivis indiquent qu’un des secteurs entretenus, celui de la Grand Terre, est d’intérêt patrimonial majeur. Toutefois, des questions se posent quant au maintien de ce potentiel sur le long terme, mais également quant à son amélioration. L’isolement de ce secteur ouvert au sein du taillis de chênes verts est une des causes avancées pour expliquer une faible richesse en papillons de jour par rapport aux autres secteurs ouverts de la Réserve, et l’absence de certaines espèces d’oiseaux ou de reptiles patrimoniales. En effet, il est avéré en écologie, qu’un habitat qui se trouve isolé voit sa fonctionnalité altérée et sa biodiversité réduite.

Les co-gestionnaires de la Réserve ont donc profité d’un appel à projet de la Fondation du patrimoine pour proposer un projet d’extension du secteur ouvert de la Grand Terre en vue de permettre sa reconnexion avec un secteur ouvert plus au nord. Ce projet a été retenu. Un peu moins de 3 hectares ont donc été débroussaillés en janvier 2015. Par cette action, les co-gestionnaires espèrent augmenter la fonctionnalité de la Grand Terre et permettre l’accueil d’espèces patrimoniales pour lesquelles la Réserve a une forte responsabilité.


Novembre 2014 - Fermeture de la grotte Saint-Vérédème

Comme chaque année, les grilles de la grotte Saint-Vérédème se sont refermées le 14 novembre au soir, et ce jusqu'au 15 mars 2015, pour préserver les chauves-souris qui entrent en période d'hibernation. En effet, en hiver, les insectes se faisant rares, les chauves-souris ne trouvent plus de proies et entrent en léthargie. Elles se cachent dans les grottes, les arbres creux ou les constructions souterraines, leur température corporelle baisse, leurs rythmes cardiaque et respiratoire ralentissent...elles vivent au ralenti !

A ce moment là, elle sont particulièrement fragiles. Tout dérangement leur impose de s'extirper de leur sommeil profond, ce qui leur coûte très cher en énergie. Or à cette période de l'année, en l'absence de proies, elles n'ont aucun moyen de "recharger leur batterie". Un dérangement peut donc leur être fatal.

Vous pourrez la traverser de nouveau librement la grotte entre le 15 mars et le 1 Mai.


Octobre 2014 - Un chantier d'automne sur la Réserve, venez nombreux!

En période estivale, la Réserve est très fréquentée par les vacanciers qui profitent de l'écrin de nature que sont les gorges du Gardon, et de la fraîcheur de la rivière. Malheureusement, trop laissent encore derrière eux les déchets de leur pique-nique, les traces de leur feu, etc.

Par ailleurs, les fortes pluies et les orages des deniers jours ont provoqué une crue qui, lorsque les eaux sont redescendues, a laissé derrière elle de nombreux déchets sur les rives du Gardon.

Dans le cadre de l'opération nationale "Les chantiers d'automne", menée par les Conservatoires d'espaces naturels", la Réserve organise sur sont territoire un chantier de ramassage de déchêts vendredi 3 Octobre. Dans une ambiance conviviale et dans un cadre exceptionnel, venez vous aussi donner un coup de pouce à la Nature!

Inscription et renseignement: 06.27.03.30.84


Septembre 2014 - Une nouvelle arrivée dans l'équipe de la Réserve !

Depuis le début du mois d'Août 2014, Cyrielle Bernard a rejoint les rangs de l'équipe de la Réserve. Après y avoir effectuée un service civique de 6 mois entre janvier et juin 2013, puis s'être éloignée du Gardon et de ses gorges pour un rapide séjour, Cyrielle est revenue pour cette fois être recrutée pour un an au moins en temps que technicienne de la Réserve. Une heureuse nouvelle qui apporte un nouveau dynamisme à l'équipe et ouvre de nouvelles possibilités de travail.


Août 2014 - La signature d'une convention entre les chasseurs et les gestionnaires de la Réserve

La saison de chasse, pour la Société communale de Sanilhac-Sagriès, a cette année débuté dans des conditions bien particulières. Après un travail de concertation de plusieurs mois, les gestionnaires de la Réserve (la commune de Sanilhac-Sagriès et le Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc-Roussillon) et la société communale de chasse ont signé une convention tri-partite pour préciser les modalités d'utilisation des parcelles classées en Réserve dans le cadre de l'activité cynégétique. En effet, la règlementation de la Réserve autorise la pratique de la chasse sur les terrains classé, mais elle précise également la nécessité de l'élaboration d'une convention. Sa forme et son contenu sont toutefois laissés libres. Les parties ont alors décidé de structurer la convention autour de plusieurs grands axes :

- l'organisation de la circulation et du stationnement des véhicules motorisés (les chasseurs en activité de chasse étant autorisés à circuler sur la Réserve, il leur est proposé dans la convention de favoriser le co-voiturage et de stationner dans des "aires" prévues à cet effet);

- le respect, par les chasseurs, des dispositifs d'inventaires et de suivis semi-permanents de la faune et de la flore installés par les co-gestionnaires sur la Réserve;

- le respect, par les chasseurs, des activités pastorales sur la Réserve;

- l'information, par les chasseurs, de toute volonté d'entretien ou de création de chemins d'accès ou de zones d'affût (les gestionnaires indiqueront alors si les travaux envisagés nécessitent une demande d'autorisation ou non);

- l'information du grand public, par les co-gestionnaires, sur le rôle de l'activité de chasse dans les espaces naturels et les consignes de sécurité à respecter;

- l'instauration d'une communication "relfexe", c'est à dire que le contact et la discussion doivents être favorisés en cas de doutes, de questionnements, d'observation d'évènements particuliers par l'une des parties.

Après quelques mois de pratique de la chasse dans le cadre de cette nouvelle convention, les parties se réuniront, aux environs du mois de novembre, pour faire un bilan de l'application des dispositions de la convention et rédiger un avenant si cela est nécessaire.


Août 2014 - Ouverture de la grotte Saint-Vérédème

Comme chaque année, les grilles de la grotte Saint-Vérédème ont été ouvertes le 14 Août au soir. Vous pourrez la traverser librement si vous êtes sur le PR de la Baume, et pourrez également découvrir son histoire passée et son rôle actuel majeur pour la biodiversité de la Réserve dans le cadre des animations que nous proposons en octobre (voir la rubrique Les animations).

Attention, la grotte sera refermée le 14 novembre 2014 au soir, et ce jusqu'au 15 mars 2015, pour préserver les chauves-souris qui seront alors en période d'hibernation, période pendant laquelle elles sont particulièrement sensibles au dérangement.


Juillet 2014 - Une animation reportée, et son programme légèrement modifié...Venez nombreux!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mai 2014 - D’importants travaux de débroussaillement sur la piste DFCI B127

C’est entre janvier et mars 2014 qu’ont eu lieu, sur la commune, d’importants travaux de débroussaillement, au sein même de la forêt communale et de la Réserve Naturelle Régionale des gorges du Gardon (RNRGG). Il s’agissait des travaux de mise aux normes d’une piste de Défense des Forêts contre les Incendies (DFCI). Ces pistes existent sur tout le territoire français. Selon leur orientation, leur localisation et leurs dimensions, elles ont un rôle de coupe-feu et servent de voies de circulation aux services de secours et de lutte contre les incendies. Afin d’être opérationnelles, ces pistes sont régulièrement entretenues. Chaque année, la Communauté de Communes Pays d'Uzès (CCPU), sur proposition du Conseil Général du Gard, participe aux travaux d'entretien et de normalisation des pistes DFCI sur son territoire, subventionnés à 31,5% par l'Etat et à 38,5% par l'Europe et à 30% par la CCPU.

La piste DFCI B127 traverse Collias et Sanilhac-Sagriès. En 2013, la portion de la piste sur Collias a été entretenue et en 2014 celle sur Sanilhac-Sagriès.

La CCPU, ayant tout récemment récupéré la compétence pour effectuer ce type de travaux, a engagé un maître d’ouvrage : la coopérative de la forêt privée lozérienne et gardoise. Cet intermédiaire a identifié l’existence d’un espace naturel « remarquable » traversé par la piste. Toutefois, connaissant peu les différents outils de protection du patrimoine naturel existants sur le territoire, et on le comprend, il n’en a pas clairement identifié ni les obligations associées, ni les interlocuteurs.

Ainsi, un seul courrier a été envoyé au Syndicat Mixte des gorges du Gardon (SMGG), pour solliciter un avis sur les dates de travaux et leur effets sur la faune. Les modalités de coupes de végétation n’ont pas été portées à la discussion avec le Syndicat, et ni la Réserve, ni la commune n’ont été sollicitées sur cette thématique. Ces dernières ne l’ont également pas été pour les dates de travaux.

A l’issue des travaux, de nombreuses interrogations ont été soulevées par les habitants, ainsi que par les gestionnaires des espaces protégés sur le territoire (la Réserve, le SMGG). En conséquence, des demandes d’explications ont été faites à la CCPU.

Les représentants du SMGG, de la Réserve et de la Mairie ont alors été conviés à la réunion de fin de chantier, au cours de laquelle l’ensemble des acteurs concernés se sont réunis. Les questions ont pu être posées :

  • La Réserve n’a pas été associée au processus. Pourquoi ? L’existence de la Réserve n’était pas clairement identifiée par les porteurs de projet. Il faut faire changer cela !
  • S’ils avaient été associés plus étroitement, le SMGG et la Réserve auraient-ils pu apporter des suggestions sur les modalités des travaux ? Oui, dans le secteur des pins notamment, il aurait été possible de décaler la bande débroussaillée de l’autre côté, ou de demander une dérogation.
  • La CCPU a-t-elle fait des demandes d’autorisations (en Site Classé, Natura 2000 et Réserve Naturelle, il faut des autorisations pour tous travaux de modification d’aspect) ? Non, car ces périmètres n’étaient pas clairement identifiés et la réglementation associée non plus. Des autorisations seront demandées pour les travaux d’entretien qui auront lieu tous les 2 ans.

 

 

 

 

 

 

 

Ces interactions entre les structures en charge des travaux DFCI et les acteurs du territoire ne sont pas communes. Pourtant, elles devraient l’être, pour éviter de telles situations. L’expérience Sanilhacoise est un exemple, dont la CCPU a assuré qu’elle retiendrait les leçons : les travaux DFCI ont des normes strictes, mais il est important de tenir compte des enjeux locaux, et d’associer les bons interlocuteurs au projet.

Les gestionnaires de la Réserve sont actuellement en attente d'une réaction du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, tuteur administratif de la Réserve, au sujet de la façon dont se sont passés ces travaux.

Par ailleurs une autre piste DFCI se trouve sur le territoire de la Réserve et sur la commune de Sanilhac-Sagriès : la piste B126 (allant de « la Table des Chasseurs » à « la Ville »). Cette piste n’ayant pas été classée en priorité 1, la question de son entretien ne sera pas discutée avant 10 ans.

Pour en savoir plus, téléchargez le plan départemental de protection des forêts contre les incendies 2012-2018 : http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques/Gestion-du-risque-feu-de-foret/Le-plan-departemental-de-protection-des-forets-contre-l-incendie-PDPFCI


Mai 2014 - Fermeture de la grotte Saint-Vérédème

Pour préserver la quiétude des chauves-souris pendant la période de reproduction et de mise bas, la grotte Saint-Vérédème a fermé ses grilles depuis le 1er Mai (très exactement le 30 Avril au soir) et rouvrira le 15 Août (très exactement le 14 Août au soir). Voir aussi la rubrique « Les missions de la Réserve ».


Avril 2014 - La page Internet de la Réserve est plus complète !

Comme prévu cette année, la page Internet de la Réserve et ses différentes rubriques ont été remodelées et complétées. Nous espérons que vous trouverez les renseignements que vous recherchez. N’hésitez toutefois pas à nous faire vos remarques et propositions pour l’améliorer !


 

Partager/Enregistrer